Mise à jour le 01 déc. 2023
Publié le 21 février 2020 Mis à jour le 1 décembre 2023

L’équipe d’ergonomie conduit des recherches centrées sur les transformations du travail en ayant pour focale les enjeux écologiques et sociétaux.


La recherche en ergonomie est adossée à l’UMR 5600 Environnement, Ville, Société et contribue au Laboratoire d’Excellence Intelligence des Mondes Urbains (IMU). Les titulaires de la mention du Master d’Ergonomie Travail et Transitions écologiques et sociétales peuvent accéder au Doctorat mention Ergonomie de l’École Doctorale ED 483 ScSoc.

ORIENTATIONS DE RECHERCHE

Les travaux de recherche menés par l’équipe d’ergonomie se donnent pour objectif de concevoir des « régimes de travail » permettant de relever les défis écologiques et sociétaux, en prenant soin des activités humaines de travail. Dans cette perspective, les travaux portent sur trois axes :

  • La caractérisation des transitions écologiques et sociétales du travail à différentes échelles (du système de travail au territoire), la finalité étant d'identifier les transformations concernées : régimes de travail, milieux, dispositifs, configurations, institutions, ...
  • L’identification des dimensions normatives de ces transitions au regard de l'activité humaine de travail. Sont ainsi abordées des questions qui portent sur les identités professionnelles, la santé, le développement, les transitions professionnelles.
  • Les démarches, méthodes et processus de conception qui conviennent (notion de « rationalité de l’action »), dans leurs dimensions méthodologiques, épistémologiques, voire politiques (au sens du vivre ensemble).

Ces trois axes mobilisent des démarches de recherches finalisées en partenariat, c’est-à-dire des démarches (i) qui sont centrées sur des problèmes perçus par les protagonistes (notion de recherche finalisée), et (ii) qui associent ces protagonistes à la recherche (notion de recherche en partenariat). Ces recherches sont réalisées dans des projets nationaux (p.e. projets ADEME, ANACT, INRS...) ou internationaux (Projet CAPES COFECUB « travail, innovation, développement durable »).

ADOSSEMENT RECHERCHE

Au sein de L’université Lumière Lyon 2, l’équipe d’ergonomie est rattachée à la composante Anthropologie-Ergonomie Corps, Travail, Territoire de l’UMR 5600 Environnement, Ville, Société.

L’essentiel des travaux de recherche sont menés dans l’atelier 2 Objets, Urbanisation de l’UMR 5600 et portent sur les modalités par lesquelles les sociétés aménagent et ménagent leurs environnements, ces modalités étant observées sous l’angle du changement, de l’action, de la transformation.

L’équipe contribue en outre à la direction et au fonctionnement du studio « Métropole durable en Transition » du Laboratoire d’Excellence Intelligence des Mondes Urbains (IMU).

S'INSCRIRE AU DOCTORAT MENTION ERGONOMIE

L’inscription en thèse se fait courant septembre au sein de l’ED 483 . Cette inscription suppose d’avoir pris contact dès juin et d’avoir discuté du projet de la thèse avec un des membres de l’équipe titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches (HDR). Les membres de l’équipe actuellement titulaires d’une HDR sont Valérie Pueyo et Pascal Béguin.
L'inscription à l'HDR mention d'ergonomie est possible. Le contact est Valérie Pueyo.

COMPOSITION DE L'ÉQUIPE
Mise à jour le 26 oct. 2023
 
Alexis

Alexis Chambel
alexis.chambel@gmail.com
 
Mon travail de thèse s’intéresse aux cadres de pensées et d’actions qui structurent la prévention des risques professionnels. L’ensemble de ces éléments forment une « doctrine de prévention », un dispositif au sens de Foucault, qui a émergé lors de la révolution industrielle et qui porte encore aujourd’hui les traces de cet ancrage. Je cherche à identifier plus spécifiquement les points d’inadéquation entre la doctrine et les activités de service. Mes travaux de recherches dans leurs globalités s’intéressent à la conduite du changement d’un point de vue conceptuel et méthodologique, tout particulièrement lorsque ce dernier touche à des dimensions immatérielles.

Blandine

Blandine Passemard
blandine.passemard@gmail.com
 
Face à la récurrence des sécheresses sur prairie, il semble nécessaire d’interroger les ressources disponibles dans les milieux des agricultrices et des agriculteurs. C’est pour cela que je souhaite analyser les formes organisationnelles de la production d’herbe au sein des exploitations agricoles des adhérents de CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole). Il me faudra caractériser la diversité de ces formes afin d’identifier celles qui participent à la résilience des exploitations.


 
Brian
Brian Demas
b.demas@atemis-lir.com

Ma thèse explore la rationalité de l’action à l’œuvre dans le cadre d’interventions visant à favoriser l’émergence de modèles économiques plus favorables à l’émancipation par le travail. Ce travail de recherche s’appuie sur un accompagnement au long cours déployé par ATEMIS avec le Réseau Cocagne, autour des enjeux liés au « Bien Vivre Alimentaire ».

Au-delà de la thèse, je m’intéresse aux liens entre performance, travail et émancipation dans le cadre de projets liés à la Transition écologique et sociale.


 
 
Camilla

Camilla Marins
camilapmarins@gmail.com

Ma thèse est développée en cotutelle entre l'Université Lumière Lyon 2 et l'Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil). La thèse s'inscrit dans le cadre des apports de l'ergonomie pour intégrer la dimension du travail réel dans les projets de conception des situations de travail.
Pour cela, cette recherche porte sur la participation de l'Ergonomie en tant qu'équipe projet, lors des phases de projet de base et de détail, de plateformes pétrolières au Brésil.
Les réflexions suscitées par la participation à ce projet portent sur la manière dont l'Ergonomie structure sa participation au sein d'un processus de conduit de projet d'ingénierie consolidé.
Finalement, la thèse propose d’utiliser cette étude de cas afin de produire des connaissances sur la théorie de la pratique de l’Ergonomie quand celle-ci est engagée dans des processus de transformation inscrits dans des projets complexes. Et ce, plus particulièrement à partir d’une discussion relative à la construction de l’espace de l’Ergonomie comme discipline participant d’un projet.
 
Constance
 
Constance Ruiz
constance.anthropo@gmail.com

Mon travail se veut une contribution au développement d’une anthropologie du travail, considérant celui-ci comme une des formes culturelles de l’agir humain. Je m’intéresse particulièrement aux dimensions productives et constructives de l’activité en tant que ressource pour l’action et au développement d’une approche du « travailler » (distingué du « travail » en tant que catégorie socio-historique) comme élément central de la vie humaine. Plus récemment, je m’intéresse aussi au développement des nouvelles formes de réappropriations de l’environnement urbain, notamment par sa végétalisation.

Danie

Danie Jon

danie.s.jon@gmail.com

Dans la continuité de mes études en architecture et en ergonomie, j'approfondis mes réflexions sur le lien entre le travail et l’espace par une thèse CIFRE. Je questionne dans celle-ci l’impact du flex-office en tant que modèle d’aménagement et d’organisation des espaces de travail. De par la non-attribution des postes de travail et la mutualisation des moyens, émergent des tactiques mis en place par les collectifs de travail. Celles-ci révèlent l’importance de repères spatiaux et relationnels dans ce contexte du flex-office, où la recherche de la flexibilité entre en tension avec la nécessaire stabilité du “faire collectif”. Je m’intéresse également à la compréhension systémique des situations multi (f)acteurs dans les dynamiques de transitions écologiques.
 
Delphine
 
Delphine Béal
delphine.beal@outlook.fr

Ergonome intéressée par la conception et les questions de transitions, je suis actuellement impliquée dans le projet Urbanisme transitoire, tiers-lieux et transition du travail et du travailler (UT5) au sein du labex IMU. Ma thèse porte sur les transitions professionnelles des acteurs de la conduite de projet dans le cas particulier de l’urbanisme transitoire. L’objectif est de s’appuyer sur la caractérisation des mondes professionnels des acteurs de ces projets afin de faire un apport méthodologique pour la construction d’un monde commun indispensable pour conduire ces projets. J’ai obtenu un Contrat Doctoral Universitaire au sein de l’ED 483 en Juillet 2023.

Eva

Eva Goulois

egoulois2@gmail.com

Ma thèse explore les nouveaux modèles et référentiels d’espace mobilisés dans les « espaces-tiers d’enseignement ». Ces derniers englobent une diversité de situations sous divers dénominations (salle de créativité, makers-Lab, design factory, etc.), qui se caractérisent par une volonté d’ouvrir l’enseignement au-delà d’un face à face enseignants-apprenants. Ainsi, partant du constat d’une évolution des dynamiques pédagogiques dans l’enseignement supérieur, la thèse a pour finalité d’en traduire les conséquences au plan spatial tout en identifiant les formalismes permettant de traduire l’espace de l’activité en modèles et référentiels d’espace.
 

Jeanne
 
Jeanne Robert
jeanne.mn.robert@gmail.com

Actuellement Ingénieure de Recherche au sein du LabEx IMU, je suis Docteure en anthropologie et ergonome, j’ai soutenu en 2021 une thèse en anthropologie intitulée “Faire avec, faire milieu. Contribution à une anthropologie de la vie à partir de l’ethnographie du travail du tilleul dans les Baronnies provençales”. Mes thématiques de recherche portent sur la vie et la santé au travail en portant intérêt à la diversité des manières qu’ont les humains de composer avec leurs environnements et tout ce qui les traverse. Je m’intéresse aux rationalités de l’action et du changement, ainsi qu’à l’épistémologie des rapports entre le faire et le savoir, notamment en soutenant des pratiques de recherches finalisées en partenariat avec les différents acteurs de la société.

Valentin

Valentin Garnier
garnier.valentin.p@gmail.com

Intéressé par les enjeux de transitions écologiques et sociétales, et dans la continuité de mon Master 2 en Ergonomie, j’ai rejoint l’équipe de recherche en ergonomie et le Labex IMU dans le cadre du programme Coop’Ter. Ce dernier est porté par l’ADEME et ATEMIS, et accompagne les entreprises, collectivités et associations dans un projet de transition, notamment par la création d’un écosystème coopératif territorialisé. Mon travail porte sur la conduite de ces projets et a pour visée d’outiller les acteurs, en proposant par exemple un apport réflexif sur les démarches de conception de la transition en cours.

 
 
Christelle
 
Christelle Casse
c.casse@univ-lyon2.fr

Maîtresse de conférences en Ergonomie
 
Valérie

Valérie Pueyo
valerie.pueyo@univ-lyon2.fr
valerie.pueyo@gmail.com

Maîtresse de Conférences en Ergonomie - HDR
 
Pascal
 
Pascal Béguin
pascal.daniel.beguin@gmail.com
pascal.beguin@univ-lyon2.fr

Publications

Je suis professeur en Ergonomie, et depuis le début de ma carrière (au CNAM puis à l’INRA avant d’être à Lyon 2) je travaille sur les sciences de la conception, à l’interface entre sciences humaines et sociales et sciences de l’ingénieur, avec une centration sur la conception des systèmes de travail et sur les approches participatives. Mes recherches actuelles portent sur les méthodes de conception innovantes destinées à faire advenir des transitions professionnelles favorables aux enjeux de la soutenabilité environnementale.
J’ai également été professeur invité à l’Université de Helsinki (2002), à l’Academy of Social Sciences in Australia. (2009), à l’Universidad de Concepciôn (Chili, 2012), à l’Université Fédérale d’Amazonas (Brésil, 2014) et à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil, 2018).
 
Pierre
 
Pierre Royon
royonpierre@gmail.com

Je m’intéresse à l’activité entrepreneuriale que j’appréhende comme une conduite de projet dont la finalité est la conception et le maintien d’une configuration productive. Pour ce faire, je cherche à documenter les trajectoires de transformation de la configuration productive sur le temps long et à analyser la place qu’y prend l’activité entrepreneuriale dans une perspective de durabilité. Dans cette réflexion je m’intéresse aussi à des trajectoires alternatives intégrant la question environnementale et la diminution des externalités du processus de production et du bâti.


 
Barbara
 
Barbara Oggioni
bmpoggioni@gmail.com

Je suis docteure en ingénierie de production et docteur en ergonomie, et ma thèse a été réalisée en cotutelle entre l'Université Lumière Lyon 2 et l'Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil). La thèse propose de discuter l’approche participative des projets de conception à partir de la simulation du travail. Pour cela, cette recherche est basée sur l’analyse postérieure du projet d’un Centre d’Opérations Intégrées, dans le contexte de l’Intégration Opérationnelle de l’industrie pétrolière brésilienne.
En 2023, j'ai commencé à participer à un projet de recherche sur l'EFC (Économie de la Fonctionnalité e de la Coopération), autour des enjeux liés au « Bien Vivre Alimentaire ». Mes thématiques de recherche portent sur la conception et conduite de projet, participation et simulation.
 
Mateus
Mateus Abracado
mateus.p.abracado@gmail.com

Je suis docteur en ingénierie de production et docteur en ergonomie, et ma thèse a été réalisée en cotutelle entre l'Université Lumière Lyon 2 et l'Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil). Mes thématiques de recherche portent sur la conception pour et dans l’usage, la conformation du milieu et la conduite de projet, particulièrement sur la problématique de la plasticité. La thèse propose une nouvelle approche de la plasticité sur la base de la singularité de l’action, et des concepts de bricolage et d’action située. Pour cela, une analyse ergonomique du travail de l’équipe de déplacement de charges sur des plateformes offshore a été met en œuvre, une situation considérée de grande incertitude. Je travaille actuellement sur le projet FHOSI (Facteurs Humains et Organisationnels de la Sécurité Industrielle).
QUELQUES PUBLICATIONS DE L'ÉQUIPE

Guérin, F., Pueyo, V., Béguin, P., Garrigou, A., Hubault, F., Maline, J., Morlet, T. (2021). Concevoir le travail, le défi de l'ergonomie. Octarès.
Béguin, P., Pueyo, V., Casse, C. (2021). Réflexions sur les liens entre le travail et le développement durable. Revue de Droit du Travail, 4/2021, pp 307-312.
Béguin, P., Robert, J., Ruiz, C. (2021). Travail, Travailler. Dans Ergonomie - 150 notions clés. E. Brangier & G. Valléry (Eds). Paris : Dunod, pp 509-511.
Béguin, P., Duarte, F. (2017). Introduction to the special section on Work and Sustainable development. Work, vol 57/3, pp. 311-313.
Béguin, P., Duarte, F., Lima, F., Pueyo, V. (2012). Activity at work, innovation and sustainable development. Work, 41/2012. 89-94.

ACTUALITÉS

2023, Rencontre Travail, transition et territoire avec le programme PEP (COPPE - Rio de Janeiro)